Votre avis
Actualités 5 minutes 10 février 2021

Qui sont les 15 candidats de Top Chef saison 12 ?

Cette année encore, l'émission Top Chef s'annonce palpitante ! Cet article va vous aider à faire un peu connaissance avec les différents candidats – dont plusieurs ont travaillé, ou travaillent, dans des restaurants du Guide MICHELIN...

Top Chef Jeunes talents

Top Chef revient en 2021 pour sa douzième saison, avec un jury inchangé : cette année encore, Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Paul Pairet et le Toulousain Michel Sarran seront les juges de paix de l'aventure. Comme on pouvait l'imaginer, les restrictions sanitaires liée à l'épidémie de covid-19 ont quelque peu chamboulé l'enregistrement de Top Chef. Mais l'émission a su s'adapter à cette actualité, en intégrant par exemple une épreuve autour du Click-and-Collect. On est impatients de voir si les candidats sauront tirer leur épingle du jeu !

Paul Pairet et Philippe Etchebest en action ©Marie Etchegoyen/M6
Paul Pairet et Philippe Etchebest en action ©Marie Etchegoyen/M6

Pour le reste, Top Chef reste fidèle à ses fondamentaux avec quelques guest stars bien senties, d'un "aubergiste" triplement étoilé que l'on ne présente plus, Guy Savoy, à la nouvelle star des fourneaux Alexandre Mazzia, qui vient de décrocher trois étoiles dans le Guide MICHELIN 2021, en passant par les Meilleur père et fils, René et Maxime, qui proposeront aux candidats un défi autour d'un dessert 100% lait. On en salive d'avance...

À LIRE AUSSI : Alexandre Mazzia, trois étoiles dans le Guide MICHELIN 2021

Alexandre Mazzia ©Marie Etchegoyen/M6
Alexandre Mazzia ©Marie Etchegoyen/M6

Voici la liste des 15 candidats de Top Chef saison 12 :

Bruno Aubin, 31 ans - PARIS

Après avoir longtemps travaillé aux côtés d’Eric Frechon, comme chef de partie à
l’Hôtel Le Bristol (Epicure), puis comme Second de cuisine au Drugstore, Bruno est
aujourd’hui chef de cuisine à l’Hôtel Le Narcisse Blanc (Paris). Attaché à la rigueur et la minutie des restaurants étoilés, il se définit comme l’homme de l’ombre, celui qui gère tout sans se mettre en avant.

Bruno Aubin ©Marie Etchegoyen/M6
Bruno Aubin ©Marie Etchegoyen/M6

Arnaud Baptiste, 33 ans - NOISY-LE-GRAND

Après avoir fait ses débuts au Meurice époque Yannick Alléno, puis au Carré des Feuillants
chez Alain Dutournier, Arnaud continue de faire ses armes à l’Hôtel Relais et Château Saint-James (Paris) et à l’Hôtel Molitor (Paris). En 2018 il revient au côté de Yannick Alléno comme sous-chef de cuisine d’Allénothèque (Paris). Tout petit déjà, il “touillait” dans les casseroles de sa grand-mère, lisait des livres de cuisine avec sa mère. Malgré son tempérament de feu, ses tatouages et son look de titi parisien, Arnaud cache une grande sensibilité qu’il exprime dans ses plats.

Arnaud Baptiste ©Marie Etchegoyen/M6
Arnaud Baptiste ©Marie Etchegoyen/M6

Chloé Charles, 33 ans - PARIS

Chloé a notamment travaillé à L’Agapé avec Guillaume Bracaval et L’Agapé Substance avec David Toutain. Elle a ensuite été second de cuisine auprès de Bertrant Grébaut au Septime, puis cheffe du restaurant Fulgurances. Elle se situe au croisement de l’exigence d’une formation classique et d’une passion pour le “bien manger” que rien n’arrête. Son credo : une cuisine éco-responsable et surtout anti gaspi. Chloé aime les produits bruts qu’elle cuisine en intégralité.

Chloé Charles ©Marie Etchegoyen/M6
Chloé Charles ©Marie Etchegoyen/M6

Mohamed Cheikh, 28 ans - BOULOGNE-BILLANCOURT

Mohamed a été chef de partie à l’hôtel Shangri-La de Paris, puis chef exécutif du Sofitel La Défense Paris. Dernièrement, il a été chef des cuisines pour Éric Fréchon au Publicis Drugstore Paris. Issu d’une famille d’origine algérienne, c’est avec sa grand-mère qu’il a commencé à cuisiner. Il avoue avoir souffert de discriminations en cuisine, notamment au début de sa carrière, mais il a fait de cette difficulté une grande force. Son univers culinaire : de la technique mais pas seulement, des plats volontiers épicés, pleins de saveurs et de caractère, avec des influences méditerranéennes.

Mohammed Cheikh ©Marie Etchegoyen/M6
Mohammed Cheikh ©Marie Etchegoyen/M6

Thomas Chisholm, 28 ans - PARIS

Il a notamment été chef de partie tournant au Sur Mesure (Mandarin Oriental), sous-chef de cuisine au 6 Paul Bert, et sous-chef de cuisine au Restaurant AT, qu'il a quitté pour participer à Top Chef. Franco-américain né à New York, il est arrivé à 14 ans à Perpignan. Fan de hip-hop, de musique et d’art en général, Thomas travaille ses plats de manière graphique. Le visuel est aussi important que le goût pour lui. Contrairement à beaucoup de cuisiniers, il crée d’abord ses plats sur l’idée du dressage et le goût vient ensuite.

Thomas Chisolm ©Marie Etchegoyen/M6
Thomas Chisolm ©Marie Etchegoyen/M6

Pierre Chomet, 30 ans - BANGKOK

Pierre a commencé en tant que commis au Bristol. Il a été, par la suite, chef de partie
à La résidence de la Pinède à Saint-Tropez et enfin sous-chef à L’Atelier de Joël
Robuchon à Bangkok et à Londres. Turbulent et hyper-actif pendant l'enfance, il a réussi à se canaliser grâce à la cuisine. Sa formation dans palaces lui a donné des bases gastronomiques classiques, mais il aime y apporter des touches de folie, et des saveurs asiatiques.

Pierre Chomet ©Marie Etchegoyen/M6
Pierre Chomet ©Marie Etchegoyen/M6

Yohei Hosaka, 37 ans - ANNECY

Avant d’être chef de La Ciboulette, Yohei a été second au restaurant Lumière Karato (Osaka), puis au Chabichou (Courchevel) et enfin à La Table de Franck Putelat à Carcassonne. À 25 ans, il a quitté le Japon pour la France et la cuisine, sans parler un mot de français. Pas facile… Yohei adore les classiques français, qu'il maîtrise parfaitement, et il ajoute souvent de la sauce soja, du yuzu, du wasabi ou des agrumes asiatiques pour apporter du goût à ses plats. Il est armé d'une volonté de fer : dans tout ce qu’il entreprend, il doit être le vainqueur.

Yohei Hosaka ©Marie Etchegoyen/M6
Yohei Hosaka ©Marie Etchegoyen/M6

Sarah Mainguy, 25 ans - NANTES

Avant d’être cheffe, Sarah était second de cuisine du Café Becot (Nantes) et du Mary
Celeste (Paris), et cheffe de partie à Hollybelly (Paris). Elle n’aime pas le “conformisme”
des palaces. Elle n’aime pas être mise dans des cases et défend une cuisine assez brute, sans chichi, énormément végétale et axée sur la nature. Sa cuisine est aussi largement inspirée des pays du Nord. Comme elle n’a pas travaillé dans de grandes maisons, elle est libre et c’est ce qui fait sa force.

Sarah Mainguy ©Marie Etchegoyen/M6
Sarah Mainguy ©Marie Etchegoyen/M6

Matthias Marc, 27 ans - PARIS

Originaire de Franche-Comté, chef propriétaire de Substance (Paris) depuis 2018, Matthias a déjà ses entrées dans les guides (Jeune Chef de l’année Gault et Millau 2019, Assiette MICHELIN) et la presse spécialisée (10 chefs de demain Vanity Fair, classement des meilleures tables de l’année par Le Figaro en 2019). Avec Top Chef, Matthias vient relever un nouveau challenge : sortir de sa zone de confort. Il est très engagé dans la cuisine responsable, le zéro gâchis. Sa cuisine, moderne et décomplexée, se veut incisive et met en avant son terroir jurassien.

Matthias Marc ©Marie Etchegoyen/M6
Matthias Marc ©Marie Etchegoyen/M6

Jarvis Scott, 24 ans - PARIS

Avant d’être Chef de partie aux côtés d’Albert Adria (Barcelone), Jarvis a cumulé les stages d’abord au Galopin (Paris), puis au Carré des Feuillants (Paris) et enfin à l’Arpège d'Alain Passard (Paris). Passionné, heureux d'être aux fourneaux, il a soif de réussir. Jarvis est un cuisinier instinctif et hyper créatif qui aime l’audace dans l’assiette, et sait faire la part belle aux légumes.

Jarvis Scott ©Marie Etchegoyen/M6
Jarvis Scott ©Marie Etchegoyen/M6

Pauline Sene, 28 ans - PARIS

Sa formation l'a menée à L’Auberge Basque aux côtés de Cédric Béchade
(Pée-sur-Nivelle), au restaurant Semilla (Paris) puis en tant que cheffe adjointe au restaurant Le 52 à Paris. Depuis son plus jeune âge, Pauline s’est toujours fixée de grands objectifs. Consciente du défi que représente le fait d’être une femme en cuisine dans un milieu d’hommes, elle s’en fait une force, et compte bien montrer que l’on peut faire aussi bien qu’eux. Elle affectionne tout autant la bistronomie pour son côté authentique, que la rigueur des tables étoilées.

Pauline Sene ©Marie Etchegoyen/M6
Pauline Sene ©Marie Etchegoyen/M6

Charline Stengel, 19 ans - PRINGY

Jeune cuisinière avec seulement 4 années d’expérience, elle a entamé un Brevet professionnel art de la cuisine à L’IMT de Grenoble. 3e au concours du meilleur apprenti de France, elle a remporté avec brio le concours Objectif Top Chef. Charline l'avoue sans détour : la cuisine c’est toute sa vie ! Elle adore faire déguster ses plats à ses proches, en particulier son papa dont elle est très proche. Cuisinier n’est pas un métier pour elle, c’est une passion. Elle réalise une cuisine moderne avec du caractère, et audacieuse dans les saveurs.

Charline Stengel ©Marie Etchegoyen/M6
Charline Stengel ©Marie Etchegoyen/M6

Baptiste Trudel, 33 ans - PARIS

Aujourd’hui chef du restaurant Le Mordu (Paris), Baptiste a commencé aux côtés de
Pierre Koffman à Londres. Il a aussi été chef au Yard (Paris) et à la Machine à Coudes (Boulogne-Billancourt). Son but est d’avoir plusieurs restaurants : un avec des étoiles, un lieu street-food, un bar à vin. Il définit sa cuisine en trois mots : “Funky, sexy et tasty” ! Il est très influencé par la street-food asiatique, notamment dans le travail des sauces.

Baptiste Trudel ©Marie Etchegoyen/M6
Baptiste Trudel ©Marie Etchegoyen/M6

Mathieu Van de Velde, 22 ans - BRUXELLES

Sous-chef au restaurant La Paix (Bruxelles), Mathieu s'est épanoui en cuisine après avoir été en échec scolaire pendant des années. Son objectif est clair : avoir un restaurant 3 étoiles ! Il est très compétiteur et a un vrai besoin de reconnaissance. Il est un savoureux mélange entre la technique des grands restaurants et l’audace et la fougue de la jeunesse. En cuisine, il utilise des méthodes de cuissons innovantes et propose des associations de goûts peu communes.

Mathieu Vande Velde ©Marie Etchegoyen/M6
Mathieu Vande Velde ©Marie Etchegoyen/M6

Adrien Zedda, 26 ans - LYON

Chef exécutif aux restaurants Victoire & Thomas et Culina Hortus, Adrien était sous-chef du restaurant Royal Mail et chef du restaurant La Maison Ocre. Il a envie de montrer aux chefs et au monde en général que la cuisine végétarienne peut être créative et gourmande. Il a les étoiles dans les yeux à chaque fois qu’il va travailler dans son restaurant, et ne cache pas son ambition de les décrocher un jour dans le Guide MICHELIN.

Adrien Zedda ©Marie Etchegoyen/M6
Adrien Zedda ©Marie Etchegoyen/M6

Actualités

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez le Guide MICHELIN sur les réseaux sociaux