Restaurants 2 minutes 07 février 2022

Zoom sur les tables de palaces en France

Au-delà d’un simple hôtel, les palaces sont des lieux d’exception invitant à la découverte du savoir-faire et de l’art de vivre à la française. L’Hexagone en compte 31 à Paris mais aussi sur la Côte d’Azur, dans les Alpes, dans la région bordelaise et même sur l’île de Saint-Barthélémy. Derrière ces sublimes façades se cachent de fabuleux restaurants, inspirés par la cuisine française mais pas seulement… À l'heure où toute la gastrosphère parle de Jean Imbert au Plaza Athénée, et de l'arrivée d’Eugénie Béziat au Ritz, voici un coup d’œil sur quelques tables mémorables au sein du Guide MICHELIN (liste non exhaustive).

Palaces GuideMICHELINFrance Tables étoilées

Amaury Bouhours au Meurice Alain Ducasse (Le Meurice, Paris)
Après des études au lycée hôtelier de Soissons, une première expérience au Louis XV puis des passages remarqués au Plaza Athénée et au Restaurant Lasserre, Amaury Bouhours se retrouve à la tête du restaurant étoilé du palace Le Meurice. Ayant travaillé longtemps avec Alain Ducasse, il partage son ADN et ses valeurs tout en apportant une vision plus actuelle de la cuisine française. Un menu unique en 4 ou 6 temps, pour se laisser emporter dans la tradition, sans oublier les desserts du très talentueux Cédric Grolet, connu pour ses trompe-l’œil saisissants.

©Pierre Monetta/Le Meurice Alain Ducasse
©Pierre Monetta/Le Meurice Alain Ducasse

Jérôme Banctel au Gabriel (La Réserve Hôtel & Spa, Paris)
Depuis 2015, le chef Jérôme Banctel est à la tête du restaurant doublement étoilé Le Gabriel. Le client est invité dans un vrai périple gustatif à travers ses menus nommés « Escales », « Virée » et « Périples ». Originaire de Rennes, il ne manque pas de faire des clins d’œil à sa Bretagne natale à travers des produits ultra-frais tout en faisant un détour par l’Asie, et plus précisément le Japon, son pays de cœur et d’inspiration.

©La Réserve Paris Hotel & Spa
©La Réserve Paris Hotel & Spa

Éric Frechon au restaurant Épicure (Le Bristol, Paris)
Épicure, philosophe grec, vante l’atteinte du bonheur par la satisfaction de désirs naturels et nécessaires, une idéologie qui convient parfaitement au restaurant auréolé de trois étoiles d’Éric Frechon. Les superbes produits sont au cœur de ses menus mais aussi de sa vie : son grand-père cultivait des légumes, son père les vendait, et aujourd’hui, il les cuisine. Dans un style traditionnel assumé, Éric Fréchon sublime chaque denrée, sans superflu ni hasard.

©Claire Cocano/Épicure
©Claire Cocano/Épicure

Jean-Rémi Caillon au Kintessence (Le K2 Palace, Courchevel)
Derrière le blanc manteau de Courchevel se cache une table qui se dévoile à la nuit tombée. Mené par Jean-Rémi Caillon, Le Kintessence brille de ses deux étoiles au K2 Palace. Formé dans de très belles maisons, le chef s’exprime au gré de produits sans artifices, avec dextérité et finesse. Sans oublier la partition sucrée de Sébastien Vauxion, qui port le dessert au sommet de son art.

©Hotel Le K2 Palace
©Hotel Le K2 Palace

Anne-Sophie Pic à La Dame de Pic - Le 1920 (Four Seasons, Megève)
En hommage à l’arrivée de Noémie de Rothschild à Megève il y a un siècle, Anne-Sophie Pic s’installe au Four Seasons, en nommant son restaurant Le 1920. Sous une impressionnante voûte en bois, la chef revisite ses classiques en y ajoutant les produits du territoire savoyard. La cuisine ouverte sur la salle invite les convives à sentir les arômes venant des alpages, des élevages et des rivières voisines.

©Charlotte Terrier/La Dame de Pic - Le 1920
©Charlotte Terrier/La Dame de Pic - Le 1920

Hélène Darroze à La Villa La Coste (Le Château La Coste, Le-Puy-Sainte-Réparade)
Après Londres et Paris, Hélène Darroze s’installe en Provence au Château La Coste. Séduite par l’emplacement, véritable œuvre d’art terrestre associant art contemporain et vin, la chef offre une cuisine végétale, sincère et authentique. Chaque intitulé de plat rend hommage à son producteur, en cherchant à sublimer les produits de Provence et ce que la saison apporte de meilleur.

©Bernhard Winkelmann/Hélène Darroze à Villa La Coste
©Bernhard Winkelmann/Hélène Darroze à Villa La Coste

Michel Guérard aux Prés d’Eugénie (Les Prés d’Eugénie, Eugénie-les-Bains)
Chef d’orchestre depuis 1977 de la cuisine des Prés d’Eugénie, Michel Guérard est l’un des chefs qui marquera à jamais notre gastronomie. Précurseur de la Nouvelle Cuisine, reconnu par ses confrères pour être aussi doué en cuisine que doux avec les autres, il travaille toujours avec autant de passion et de dévouement. Sans oublier le cadre enchanteur de son lieu de travail, une magnifique demeure au cœur d’un parc verdoyant.

©Studio Chevojon/Les Prés d'Eugénie - Michel Guérard
©Studio Chevojon/Les Prés d'Eugénie - Michel Guérard

Éric Frechon au Louroc (Hôtel du Cap-Eden-Roc, Antibes)
En plus de faire briller Épicure au Bristol depuis tant d’années, Éric Frechon s’accorde un nouveau challenge en travaillant au côté de Sébastien Broda sur la carte du Louroc, nouvelle table gastronomique de l’Hôtel du Cap-Eden-Roc. Tout est pensé dans les moindres détails : art de la table réalisé par des artistes provençaux, service aux petits soins et une incroyable vue sur la Méditerranée. Produits du potager de l’hôtel ou de maraîchers locaux, poissons de petite pêche et viande sur-mesure pour faire vibrer un menu tout en fraîcheur et aux accents méditerranéens.

©Michelin/Louroc
©Michelin/Louroc

Restaurants

Articles qui pourraient vous intéresser