Votre avis
Restaurants 1 minute 06 janvier 2020

Dix tables tendance à Paris

Ils sont d’origines cambodgienne, brésilienne, franco-coréenne, japonaise... et ils secouent la capitale avec des tables où ambiance et gastronomie vont main dans la main. Voici dix adresses qui prouvent que Paris peut être aussi tendance que Londres ou New York...

GuideMICHELINFrance Paris trends

Oka (5e)

Le chef propriétaire brésilien Raphaël Régo signe une partition créative et distille une incontestable identité culinaire, naviguant avec brio entre France (pêche des côtes vendéennes) et Brésil, privilégiant toujours les plus beaux produits. Un coup de cœur.

Tomy & Co (7e)

Le chef Tomy Gousset attire une clientèle huppée et branchée internationale. Service jeune, décontracté pour une cuisine dans l’air du temps (produits locaux, bio, etc…).

L’Ami Jean (7e)

Le bistrot parisien où on mange au coude à coude avec Salma Hayek et François Pinaut et autres stars venues s’encanailler. Plats du Sud-Ouest et chef (très) fort en gueule : so french !
©&SENS/L'Ami Jean
©&SENS/L'Ami Jean

Manko (8e)

Le chef star péruvien Gaston Acurio et le chanteur Garou ont eu un enfant : il s'appelle Manko. Ce restaurant, bar lounge et cabaret du sous-sol du Théâtre des Champs-Elysées propose des recettes péruviennes mâtinées de touches asiatiques et africaines.

Le Chateaubriand (11e)

Inaki Aizpitarte a initié la mode des néo-bistrots parigots, autour d’une cuisine qui ose la détente. Mobilier de récupération, gros fauteuils Kilim et comptoir brossé diffusent une ambiance bohème chic propice au brouhaha, et à l’intimité des conversations. La clientèle ? Un bel assortiment de gens du quartier, hipsters polyglottes ou bobos cosmopolites. 


Pierre Sang on Gambey ©Nicolas Villion
Pierre Sang on Gambey ©Nicolas Villion

Pierre Sang (11e)

Pierre Sang Signature, Pierre Sang in Oberkampf, Pierre Sang on Gambley... Il est partout, le finaliste Top Chef 2011, qui a multiplié les expériences à Lyon, en Asie, à Londres, et propose une cuisine cosmopolite, amatrice d'herbes et d'épices. Percutant.

Clamato (11e)

Inspiré des "oyster bars" de la côte Est des États-Unis, cette annexe de Septime doit son nom à un cocktail très populaire au Québec (sorte de Bloody Mary agrémenté d'un jus de palourdes). Décor tendance, carte courte et iodée : l'endroit a tout du "hit" bistronomique. Attention, la réservation est impossible : premier arrivé, premier servi.

©M. Bandassak /Clamato
©M. Bandassak /Clamato

Rigmarole (11e)

Accrochez-vous : le concept imaginé par Jessica Yang et Robert Compagnon s'inspire des restaurants yakitori et robatayaki japonais, aussi bien que des gastronomies italiennes ou françaises… À l’arrivée, des préparations goûteuses, et une atmosphère incomparable.

Maison (11e)

Sota Atsumi, talent brut et CV en or massif, signe une cuisine française piquée de modernité. La salle à manger prend des allures de loft post-industriel avec son toit en V inversé, son immense table d’hôte centrale et sa cuisine ouverte prolongée d'un comptoir.

Yaya (Saint-Ouen)

Yaya est le surnom donné aux grands-mères dans les pays méditerranéens. Ce restaurant est né d'une rencontre entre deux frères et un chef. À l'arrivée, une jolie cuisine grecque : pita, mezzés, gâteau à l'orange...

Yaya, à St-Ouen ©Benedetta Chiala/Yaya
Yaya, à St-Ouen ©Benedetta Chiala/Yaya

Restaurants

Articles qui pourraient vous intéresser

Recevez les dernières nouveautés et les bons plans du Guide MICHELIN
Je m'abonne à la newsletter
Suivez le Guide MICHELIN sur les réseaux sociaux