Votre avis
Actualités 3 minutes 07 mai 2021

Paris : 15 terrasses où réserver dès la réouverture le 19 mai

Après une attente interminable, le compte à rebours est (enfin) enclenché : le 19 mai prochain, les restaurants sont autorisés à rouvrir... en terrasse seulement, dans un premier temps. Voici une sélection de 15 tables parisiennes où vous pouvez d'ores et déjà réserver une table en extérieur. Et en bonus, deux tables en banlieue pour les aventureux.

Chefs Paris Terrasses

Loulou (1er)
La table italienne du musée des Arts décos reprend du service dès le 19 mai. Vu l'élégance et l'espace de sa terrasse, installée dans les jardins du Louvre, on imagine que les places seront chères. Dans l'assiette, c'est l'Italie à tous les étages : risotto du jour, carpaccio de poisson, cochon de lait croustillant, etc.

Affinité (5e) (Réservation possible avec notre partenaire TheFork)
Une nouvelle terrasse sera inaugurée qui va offrir environ 20 places. De midi à 15h, le client profite de l'offre gastronomique, puis de 15h à 20h30, de tapas ciselés et de vins au verre . À partir du 9 juin, la salle vient se rajouter au dispositif.

Rôtisserie d'Argent (5e)
L'annexe de la Tour d'Argent voit grand et s'apprête, dès la réouverture, à installer ses nappes à carreaux sur le pont de la Tournelle. Quant au programme dans l'assiette, il est déjà bien documenté : bonnes viandes à la broche (poulet de Challans, pigeon, canette), grands classiques français, cuissons justes, portions généreuses, ambiance détendue ; et voilà le travail.

Dupin (6e)
Ancien de chez Rostang Nathan Helo rouvre sa table avec une terrasse réinventée, dans un esprit guinguette. La philosophie de la table, écologique et locavore, est inchangée : achat de fruits et légumes en Île-de-France, traitement des déchets organiques, eau filtrée sur place, etc. Un respect de la nature et du "bien-vivre" que l'on retrouve dans ses assiettes.

©Pierre Lucet Penato/Dupin
©Pierre Lucet Penato/Dupin

Pavyllon (8e) (Réservation possible avec notre partenaire TheFork)
Pavyllon est de retour le 20 mai ! Sur la terrasse entourée de verdure, vraie bulle de calme au cœur des Champs-Élysées, vous profiterez d'une cuisine sans fausses notes, élaborée autour de belles bases classiques, mêlée de saveurs et de touches étrangères : deux exemples (révélateurs), ces tempuras qui remplacent la garniture pour les plats principaux, et ces cuissons sur teppanyaki. Brunch les samedi et dimanche uniquement.

Apicius (8e)
C'est sûrement la plus belle des terrasses de notre sélection à Paris... et elle est de retour dès le 19 mai. À l’abri des regards, inattendue dans ce quartier, elle prolonge un somptueux hôtel particulier du 18e s. aux airs de petit palais. Le chef Mathieu Pacaud assume l'histoire du lieu et y met sa patte personnelle, mariant la langoustine rôtie à un chutney de mangue, et le pigeon de Bresse à une tarte fine de pommes clochard...

Origines (8e)
En prévision de la réouverture, la terrasse actuelle du restaurant de Julien Boscus, qui offre 12 couverts, a été améliorée, tant au niveau de la décoration, que de la protection apportée aux clients et des projets d'extension sont en réflexion.
©Virginie Garnier/Apicius
©Virginie Garnier/Apicius

Lazare (Gare St-Lazare, 9e)
On va de nouveau pouvoir aller se régaler au cœur de la gare St-Lazare... On doit à Éric Frechon l'idée de cette élégante brasserie "ferroviaire" qui respecte les canons du genre : œufs mimosa, quenelles de brochet ou maquereaux au vin blanc, la belle tradition française est sur les rails !

Pouliche (10e)
Nouvelle terrasse pour la talentueuse Amandine Chaignot, dont le succès à Pouliche ne doit rien au hasard : elle célèbre le marché, la spontanéité et la créativité, sans jamais trahir le goût des ingrédients, sélectionnés avec soin...

Brach (16e) (Réservation possible avec notre partenaire TheFork)
Brach s'apprête à rouvrir ses portes... et sa grande terrasse au premier étage de l'hôtel du même nom, créé par Philippe Starck. Dans l'assiette, on profite de la cuisine sans chichis d'Adam Benthala, qui offre une immersion au cœur des différentes traditions gastronomiques du bassin méditerranéen. C'est sain, équilibré, et c'est le MOF Yann Brys, qui signe les desserts...
L'équipe de Substance ©Marie Arnold/Substance
L'équipe de Substance ©Marie Arnold/Substance

Substance (16e) (Réservation possible avec notre partenaire TheFork)
Vous n'avez pas pu passer à côté des performances de Mathias Marc dans cette saison de Top Chef, sur M6... Il sera temps, dès la réouverture le 9 juin, d'aller le voir à l'œuvre en chair et en os. Il décline une carte courte et décomplexée, qui privilégie les circuits courts et les beaux produits (turbot, bonite) et évolue au gré des saisons, avec incursions jurassiennes, sa région d'origine.

Comme chez Maman (17e)
La terrasse agrandie sur la rue des Moines, au cœur des Batignolles, est toujours en place, et accueillera à nouveau des clients le 19 mai. Aux commandes c'est un jeune chef belge, Wim Van Gorp, qui revisite les standards (œufs mayonnaise minute, servis tiède ; rognons de veau grillés, condiment miso-gingembre, pomme purée), avec quelques clins d'œil à ses origines flamandes.

Le Bistrot d'à côté Flaubert (17e) (Réservation possible avec notre partenaire TheFork)
L'adresse installe à nouveau la grande terrasse créée lors du premier déconfinement qui accueille 42 couverts - une terrasse "provisoire" dont on espère, nous dit-on, qu'elle va devenir durable... Vous suivez ? Elle est ouverte au déjeuner et au dîner et, jusqu'au 9 juin, la carte proposée mélange les plats du chef Sukwon Yong et ceux de la Maison Rostang.

Rooster (17e) (Réservation possible avec notre partenaire TheFork)
Frédéric Duca a élargi la terrasse de son Rooster, installé au cœur des Batignolles, et se tient prêt à accueillir les clients dès le 19 mai. Au programme dans l'assiette : une pure cuisine de produits, sans afféterie et dans l'air du temps.

Le Coq Rico (18e) (Réservation possible avec notre partenaire TheFork)
On appréciera les retrouvailles avec cette adresse chic et discrète créée par le fameux chef strasbourgeois, Antoine Westermann. Poulet de Bresse, volaille landaise, canette des Dombes, pigeon de Mesquer, poulet de Challans ponctuent la carte. Les pièces sont rôties avec art et dégagent de succulents parfums.

La Table de Cybèle (Boulogne-Billancourt) (Réservation possible avec notre partenaire TheFork)
À quelques centaines de mètres de Paris, la Table de l'américaine Cybèle Idelot agrandit sa terrasse sur une partie de la rue pour accueillir jusqu’à 36 personnes.  Elle va continuer à nous régaler avec ces recettes originales, axées sur de beaux produits, dont une partie provient maintenant de son potager des Yvelines.

Ochre (Rueil-Malmaison) (Réservation possible avec notre partenaire TheFork)
Bienvenue dans l'univers de Baptiste Renouard qui piaffe d'impatience ! Il va proposer deux terrasses, l'une gastronomique (qui existait déjà) où il va même monter en gamme (suppression du menu déjeuner) et l'autre, située à 50m du restaurant, rue du Gué, à côté d'une fontaine où il va servir des plats plus accessibles.

Actualités

Articles qui pourraient vous intéresser

Recevez les dernières nouveautés et les bons plans du Guide MICHELIN

Je m'abonne à la newsletter

Suivez le Guide MICHELIN sur les réseaux sociaux