Actualités 5 minutes 29 septembre 2021

Guide MICHELIN Californie 2021 : 27 nouvelles étoiles !

Le guide MICHELIN Californie est heureux d’accueillir dans sa nouvelle édition 27 nouvelles Étoiles, avec l'annonce de l'attribution de deux Étoiles à cinq nouveaux établissements et d'une Étoile à vingt-deux nouveaux établissements.

California DEUX Étoiles Guide MICHELIN San Francisco

"La Californie est une destination culinaire internationale et leader du secteur. Elle continue d'impressionner les inspecteurs du Guide MICHELIN par son engagement en faveur de la gastronomie durable et par sa capacité à proposer une cuisine toujours plus créative", a déclaré Gwendal Poullennec, directeur international des Guides MICHELIN. "Nous sommes ravis de célébrer dix-neuf promotions de restaurants qui ont su faire preuve d'un niveau de qualité et de constance réhaussés malgré les défis occasionnés par la crise sanitaire, et d'accueillir également huit nouvelles tables étoilées."

Voici la liste des nouveaux restaurants étoilés MICHELIN, avec les commentaires des inspecteurs pour chaque restaurant :

©Birdsong
©Birdsong

Deux Étoiles MICHELIN

Addison (San Diego)
Le chef William Bradley continue de déployer ses impressionnants talents dans cette salle à manger emblématique, et ses compétences sont plus tangibles que jamais. Le menu de l'Addison conserve la signature du chef tout en évoluant constamment.

Birdsong (San Francisco)
L'habileté du chef Christopher Bleidorn réside dans sa capacité à combiner l'attrait rustique des viandes flambées avec une touche délicate et un sens palpable de la fantaisie. Pour s'en convaincre, il suffit de goûter la caille laquée accompagnée de rouleaux Parker House grillés et de cornichons croustillants assemblés à la main façon canard laqué.

Hayato (Los Angeles)
Le dîner ici est une expérience intime et engageante avec le chef Brandon Hayato Go. La plupart des plats de ce repas kaiseki commencent par des ingrédients qui sont disposés avec doigté dans l'arrière-cuisine et remis au chef sur des plateaux, puis peaufinés sous vos yeux et présentés avec des explications détaillées.

Harbor House (comté de Mendocino)
Le chef Matthew Kammerer est un fervent adepte des ingrédients hyperlocaux et de la cueillette, à tel point que le nom du pêcheur peut être évoqué au détour d'une conversation ou que le propriétaire du verger de pommiers est probablement assis à côté de vous.

Mélisse (Santa Monica)
La salle à manger emblématique du chef Josiah Citrin est de nouveau opérationnelle, et même florissante. Son expertise permet à Josiah Citrin de proposer une expérience gastronomique intemporelle. C'est un changement de rythme agréable pour tous ceux qui cherchent à ralentir, à se régaler et à se faire dorloter par un personnel de service très compétent.

©Joseph Weaver/Avery
©Joseph Weaver/Avery

Une Étoile MICHELIN

Adega (San Francisco)
Les chefs David Costa et Jessica Carreira subliment chaque bouchée de leur menu appétissant grâce à un mélange parfait de produits locaux inaltérés et d'ingrédients importés de première qualité. Les fruits de mer font l'objet d'une attention particulière dans cette cuisine, et les convives ne doivent pas manquer la version revisitée de l'épine dorsale culinaire du Portugal, à savoir le bacalhau ou morue salée.

Avery (San Francisco)
L'impressionnant menu rend hommage à l'expérience du chef et copropriétaire Rodney Wages, dans certaines des cuisines les plus prestigieuses de la ville. Au fur et à mesure que le repas se déroule, il apparaît clairement que ce chef fait son chemin. Une liste de champagnes et de sakés sélectionnés avec soin met en valeur cette cuisine particulière.

Barndiva (Sonoma)
La cuisine, telle qu'elle est conçue par le chef Jordan Rosas, est axée sur les meilleurs produits locaux et la durabilité. Les combinaisons de saveurs aromatiques, telles que les coquilles Saint-Jacques poêlées avec chou-rave, pamplemousse et sauce au beurre de citronnelle et de gingembre, sont d'une habileté tangible. Bien sûr, ce serait regrettable de renoncer aux délices créatifs du chef pâtissier, Neidy Venegas.

Bell’s (Santa Barbara)
Après avoir fait leurs armes dans les meilleures cuisines de New York, Daisy et Greg Ryan se sont dirigés vers la côte ouest et se sont installés dans la vallée de Santa Ynez. Il s'agit ici d'une cuisine aussi bonne qu'elle en a l'air et qui met l'accent sur les fournisseurs locaux.

Gucci Osteria da Massimo Bottura (Los Angeles)
Le chef Massimo Bottura a confié la direction du restaurant au talentueux Mattio Agazzi et le résultat est impressionnant. Cette cuisine est à la fois fantaisiste et rigoureuse.

Jeune et Jolie (San Diego)
Le Chef de cuisine exécutif Eric Bost et son associé John Resnick sont à l'origine de ce restaurant français très séduisant et bien orchestré, qui regorge de style et d'élégance. Cette cuisine affiche une approche mature, avec des ingrédients solides, des combinaisons uniques et de belles présentations.

Knife Pleat (comté d'Orange)
Tout le monde se presse pour la version contemporaine de la gastronomie française du chef Tony Esnault, servie par des serveurs professionnels qui semblent se mouvoir par mouvements mesurés. Le menu met en avant des plats imaginatifs qui mêlent technique et ingéniosité.

©Devin Casteñeda/Jeune et Jolie
©Devin Casteñeda/Jeune et Jolie
Marlena (San Francisco)
David Fisher et Serena Chow Fisher, son épouse, gèrent à la fois le côté salé et le côté sucré des choses. Leur expérience de la haute gastronomie est évidente dans leur cuisine, qui marie habilement simplicité et sophistication. Les convives apprécieront la précision de la technique et l'utilisation discrète mais imaginative des ingrédients proposés dans le menu à prix fixe.

Morihiro (Los Angeles)
L'omakase du chef Morihiro Onodera donne lieu à une quantité impressionnante de plats, dont des éléments impeccablement exécutés comme le calmar luciole aux algues wakame et le sashimi de flétan au poivre rose. Des nigiris assaisonnés au minimum avec de gros grains bien définis peuvent dévoiler tout un éventail de saveurs, du hirame blanc et pur au maquereau appétissant et huileux.

Niku Steakhouse (San Francisco)
Le chef exécutif Dustin Falcon dirige la cuisine, où des morceaux immaculés de bœuf japonais de première qualité partagent l'affiche avec de copieuses pièces de viande, les charbons binchotan chauffés à blanc créant des arômes appétissants.

O' by Claude Le Tohic (San Francisco)
Le menu à prix fixe du chef Claude Le Tohic est composé de plats exceptionnels qui associent des techniques françaises classiques à des ingrédients californiens de première qualité. Des sauces exquises font partie de ce menu tournant qui commence par un généreux trio de caviar accompagné de pains frais et se termine par des mignardises alléchantes.

Pasjoli (Santa Monica)
Le chef Dave Beran a placé la barre très haut dans ce bistrot français captivant, où des classiques comme la soupe à l'oignon et le tartare de bœuf sont élevés à leur plus haut niveau.

Pasta | Bar (Los Angeles)
La maestria de cette équipe réside dans sa capacité à tirer pleinement parti de la générosité naturelle de la Californie, avec des résultats réjouissants, comme dans les cavatelli avec une sauce au homard brillante et riche en beurre, avec des pois de printemps et des morceaux de viande sucrée ; ou une version exaltée de la caprese avec des tomates jaunes, de la mozzarella, des fleurs de fenouil et de l'avocat.

Phenakite (Los Angeles)
Phenakite, du chef Minh Phan a élu domicile dans un espace de bureaux de travail niché parmi les arbres et dans une structure magnifiquement entretenue. Des saveurs subtiles et élégantes ainsi que des textures singulières se retrouvent dans des créations très personnelles comme la boulette de mochi aux lardons et aux pois mange-tout.
©Liam Brown/Sushi | Bar Montecito
©Liam Brown/Sushi | Bar Montecito

Selby's (San Francisco)
Cette cuisine talentueuse propose une cuisine américaine classique avec un menu qui met en valeur les produits de la ferme biologique de deux hectares du groupe.

Six Test Kitchen (Paso Robles)
Le chef Ricky Orbert propose un menu dégustation à plusieurs plats qui évolue au gré des saisons de la côte centrale et s'en inspire. Les vendredis et samedis, le menu est élargi, avec des plats qui mettent en valeur le style unique et la vision créative du chef.

Soichi (San Diego)
Nommé d'après le chef Soichi Kadoya, qui a perfectionné ses compétences au Sushi Tadokoro d'Old Town, ce restaurant japonais à l’ambiance intimiste s'est rapidement fait un nom à University Heights. Les sushis sont plutôt simples, mais ils sont impressionnants et témoignent d'un grand savoir-faire.

Sushi | Bar Montecito (Santa Barbara)
Niché à côté du Tony Montecito Inn, ce n'est pas un restaurant omakase ordinaire. Le chef sushi, Lennon Silvers-Lee, est originaire de Van Nuys, et non du Japon. Ses nigiris sont non seulement extrêmement raffinés, mais aussi empreints de notes originales, comme la touche de « pudding » de maïs sucré et la chapelure de levain croustillante qui habille les tranches de hamachi.

Sushi I-NABA (Los Angeles)
Le chef Yasuhiro Hirano, en collaboration avec son épouse qui s'occupe de la réception, est responsable de la production de certains des sushis les plus fascinants du moment. Sa magie réside dans l'assemblage de quelques éléments clés, dont le poisson exotique qu'il fait vieillir avant de le préparer avec une multitude d'ingrédients.

Sushi Shin (San Francisco)
Le chef Jason Zhan est charmant et attachant. Il est une véritable mine d'informations sur l'approvisionnement en produits, leur vieillissement et leur marinade. Les clients qui ont la chance de se trouver face à lui peuvent se voir présenter des plats comme l'anguille d'eau de mer braisée dans du dashi et nappée de sauce aux prunes, suivie d'un tartare de sardine imprégné de gingembre et d'oignons verts. Viennent ensuite des nigiris d'une qualité exceptionnelle et à l'assaisonnement délicat.

Sushi Tadokoro (San Diego)
Le chef et propriétaire Tadokoro et le jeune chef Tatsuro Tsuchiya prennent un grand plaisir à offrir aux clients une expérience culinaire délicieuse. Le souci du détail est une marque de fabrique, les sauces sont faites maison et le poisson du jour repose dans une boîte en bois en attendant un traitement très spécial.

The Shota (San Francisco)
Le menu associe les sushis Edomae au kaiseki classique et est élaboré à chaque étape avec des ingrédients japonais importés et des produits locaux. Comme on peut s'y attendre, les convives vivent une expérience époustouflante du début à la fin, et bénéficient d'un service fluide, discret et agréable.


Illustration de l'article : ©Joseph Weaver/Harbor House

La nouvelle sélection du Guide MICHELIN Californie est disponible sur l'application iOS et Android du Guide MICHELIN.

Actualités

Articles qui pourraient vous intéresser