Actualités 2 minutes 29 juin 2021

L'actu du Guide MICHELIN du 29 juin

L'œnotourisme roule électrique, réouverture de la Samaritaine, un nouveau restaurant signé Juan Arbelaez, Christophe Hay et l'huile de noix, le 14 juillet au Shangri-La Paris et le retour des frères Pourcel à Montpellier : toute l'actu du Guide Michelin du 29 juin.

Chefs Michelin news

Réouverture de la Samaritaine, nouveau temple de la food ?
Après 16 ans de fermeture, de travaux et autres péripéties, la Samaritaine, haut-lieu historico-mercantile de la ville de Paris, véritable "trésor patrimonial français" selon le Président de la République, réouvre ses portes. Le grand magasin fait la part belle à l'offre culinaire, ingrédient incontournable de ce type de projets. Il y a d'abord Cheval Blanc, le palace cinq étoiles (ouverture septembre), lové dans la partie Art déco, où officient le chef Arnaud Donckele (La Vague d'Or, à St-Tropez) et le pâtissier Maxime Frédéric (ex-George V). À l'intérieur du grand magasin, les espaces de restauration se sont multipliés comme des petits pains (une douzaine sur sept étages), avec la présence notable de la cheffe Noëlle Hainault (L'Or Q'idée, à Pontoise).
Les frères Pourcel de retour à Montpellier
Cinq années après la fermeture de leur restaurant Le Jardin des Sens, les frères Jacques et Laurent Pourcel sont de retour au cœur de Montpellier, sur la place de la Canourgue, dans un hôtel particulier du 18e s., devenu un hôtel restaurant de luxe, l'Hôtel Richer de Belleval. Une ouverture plusieurs fois retardée par la crise sanitaire. L'hôtel offre 20 chambres et la salle du restaurant gastronomique, 35 couverts (ouverture prévue le 6 juillet). Dans ce "nouveau" jardin des Sens, les frères Pourcel, aidé du chef exécutif Romain Montalva et du pâtissier Marc-Antoine Lebacq, vont mettre en musique un dialogue avec la Méditerranée et ses produits marins, de la Camargue au pays Catalan (menu à 120/190/240 €). Côté bistrot (ouvert 7 jours sur 7), la Méditerranée est revisitée à l'aune des expériences asiatiques de deux frères, présents notamment à Shangaï.
Le succès annoncé de l'œnotourisme... à vélo
Atout France, l'agence de développement touristique de la France, prévoit un essor du tourisme à vélo (dopé par l'électrique) croisé avec l'œnotourisme qui permet d'aller à la rencontre des vignobles et des vignerons à vitesse humaine. Covid oblige, l'agence s’est concentré sur le public français en lançant une campagne de promotion baptisée #JeRedécouvrelaFrance, axée sur ces éléments : "slow tourisme, relaxation, gastronomie et culture". Depuis dix ans, les châteaux et les vignobles ont diversifié leurs offres, et l'on peut par exemple apprendre à sabrer un champagne avec un authentique sabre napoléonien...
La Tour Eiffel depuis la terrasse-jardin de La Bauhinia © Maëlle Saliou
La Tour Eiffel depuis la terrasse-jardin de La Bauhinia © Maëlle Saliou
Un 14 juillet au Shangri-La Paris
Le Shangri-La Paris vous accueille mercredi 14 juillet pour célébrer la Fête nationale française. À cette occasion, La Bauhinia vous propose un dîner unique, élaboré par le chef exécutif Christophe Moret (dont de superbes langoustines rafraichies en gelée de concombre, amande et poivre de mer) et le chef pâtissier Maxence Barbot. Deux formules sont proposées, une dans la salle intérieure de La Bauhinia et l'autre sur la Terrasse-Jardin de La Bauhinia. À 23h, les convives auront l'opportunité d'admirer les feux d'artifice depuis le jardin. Réservation obligatoire.
Un nouveau restaurant signé Juan Arbelaez
Décidément, rien n'arrête l'ancien candidat de Top Chef, le Colombien Juan Arbelaez, à la fois chef, animateur télé et personnalité médiatique. Déjà à l'œuvre derrière 7 restaurants (comme la Plantxa), il vient d'ouvrir Bazurto, son nouveau restaurant colombien, rue de l'Ancienne Comédie à Saint-Germain des Prés (Paris). Une adresse qui doit célébrer une cuisine terre-mer au feu de bois, inspirée de l'atmosphère et des marchés de la ville de Carthagène en Colombie.
Une huile de noix signée par la maison Guénard et le chef Christophe Hay
Le chef Christophe Hay a collaboré avec les maîtres huiliers de la maison Guénard pour élaborer une huile de noix 100% vierge du Centre-Val de Loire. Ils ont mis au point une méthode de fabrication respectueuse de la saveur recherchée par le chef et différente de la traditionnelle huile de noix au caractère toasté des cerneaux de noix. Un pressage à froid a permis d'obtenir un résultat final proche du goût du fruit tombé de l’arbre.
Copyright photo © MC Lucat

Actualités

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez le Guide MICHELIN sur les réseaux sociaux