Restaurants 1 minute 07 juin 2022

L’Ouzeri nous sourit : une taverne grecque dans le Guide MICHELIN

Après un premier restaurant inscrit dans le Guide MICHELIN (Etsi, 75018), la belle hellène Mikaela Liaroutsos marque un 2eme but avec sa taverne l’Ouzeri ! Un spot agréable où l’on dévore joyeusement de petites assiettes méditerranéennes, arrosées de crus de qualité.

Cheffes

Décidément, bleu, c’est bleu ! Après la devanture bleue d’Etsi, le bistrot de Mikaela Liaroutsos (auréolé d'un Bib gourmand), voici le bleu de l’Ouzeri, sympathique petite adresse du 18eme arrondissement de Paris. On prend place dans une petite salle de bistrot en L, avec son comptoir qui peut accueillir quelques convives, ses tables en bois, son parquet, ses murs blancs et son bleu grec, évidemment ! Quelques places également en terrasse le long de la rue. 

Un décor de bistrot ou de... taverne grecque © G. Rouzeau / Michelin
Un décor de bistrot ou de... taverne grecque © G. Rouzeau / Michelin

Cette jeune femme souriante, qui a fait des études de cinéma, a toujours voulu « un lieu à elle » : résultat, elle en a deux ! Son propos est simple : « faire découvrir toute la diversité de la cuisine grecque », du Nord au Sud, des îles au continent, dans cette taverne néo-grecque où l’on se restaure sans façon.
Petit à petit, en tissant des liens de plus en plus directs avec les producteurs, elle veut « montrer la richesse de cette cuisine et de ses produits » – très loin des attrapes touristes de la rue de la Huchette. Sa carte des vins en témoigne : outre les bières grecques et l’ouzo, c’est l’occasion de déguster un bon petit cru grec bien choisi (c’est-à-dire souvent nature et bio) comme ce Roditis natur. L’Ouzeri, c’est même l’endroit où goûter à nouveau un retsina, ce vin grec infusé à la résine de pin. En effet, ces fameux vins, infusés aux arômes de pin, nous ont laissé de sinistres souvenirs et des maux de tête persistants. Pas avec les vins choisis par Mikaela.

Les gigantes, des haricots blancs confits à l’huile d’olive, à l’ail, aux oignons et cébettes © G. Rouzeau / Michelin
Les gigantes, des haricots blancs confits à l’huile d’olive, à l’ail, aux oignons et cébettes © G. Rouzeau / Michelin

Dans l’assiette, on se régale d’un fromage de brebis, le saganaki, grillé au four, arrosé de miel et de graines de sésame ; d’un merida giro, un effiloché de porc mariné et cuit à la broche servi sur une pita, accompagné de fines herbes, tomates cerises, oignons crus et tzatziki ; d’une salade de poulpe ; d’un mizythropita, un cheesecake grec confectionné à partir du fromage mizithra ; d’un kourkoubinia, un feuilleté au miel saupoudré d’éclats de pistaches…

La salade de poulpe de l'Ouzeri © G. Rouzeau / Michelin
La salade de poulpe de l'Ouzeri © G. Rouzeau / Michelin

Avec la même simplicité, elle improvise en fonction du marché et des courses, et sert parfois des sardines, de l’espadon, des éperlans frits, quand elle ne se fend pas d’une iconique moussaka. Bref, l’Ouzeri nous sourit.

Le mizythropita, un cheesecake grec confectionné à partir du fromage mizithra © G. Rouzeau / Michelin
Le mizythropita, un cheesecake grec confectionné à partir du fromage mizithra © G. Rouzeau / Michelin

Restaurants

Articles qui pourraient vous intéresser