Restaurants 2 minutes 08 mars 2022

5 nouvelles tables de montagne dans le Guide MICHELIN !

Sur la route des stations en passant par Chambéry ou carrément à flanc de Vercors, été comme hiver, voici 5 tables de montagne qui rentrent dans le Guide Michelin France. Du talent, de la passion, de la gourmandise : ces restaurant en ont à revendre... Réservez sans tarder !

Nouveaux restaurants

En périphérie de Chambéry : l'Escoubille
La route des stations de ski est parfois bien longue... Pourquoi ne pas s'arrêter quelque part dans une zone d'activité en périphérie de Chambéry et prendre une vraie pause qui efface les exaspérations de la route ? Voici donc cette Escoubille dont le nom rend hommage à un ragoût traditionnel, spécialité de Gignac dans l'Hérault, que l'on concoctait dans la famille du chef Hugo Bonfils. Ce dernier a travaillé dans les belles maisons : trois ans passés au restaurant Lamartine tandis que son second a travaillé deux ans chez Atmosphères au Bourget-du-Lac. Ils concoctent une bonne petite cuisine de saison à prix canon : œuf, champignons en crème, sauce et copeaux ; joues de lotte, haricots mungo et chorizo ; citron crémeux, limoncello et meringue... Allez, faisons fi de notre moyenne et arrêtons-nous !

L'Escoubille (Chambéry), une pause sur la route des stations © Hugo Bonfils
L'Escoubille (Chambéry), une pause sur la route des stations © Hugo Bonfils

Une leçon de lâcher-prise au Saint-Jean
10 mn de route plus tard : ici, ce serait plutôt : comment faire pour ne pas s'arrêter ! Comment, en effet, ne pas autant se délecter ici du paysage comme de l'assiette ? Sur une route sinueuse du massif des Bauges, une ancienne auberge de village regarde en contrebas le bassin chambérien. Lui (passé chez Paul Bocuse puis à Atmosphères au Bourget-du-Lac et dans des palaces parisiens) connaît bien la musique, apprise dans les belles maisons, elle, aime le vin et trouve les bons mots pour aiguiser l'appétit. Dans l'assiette, un véritable catalogue de produits locaux (poissons de lac, agneau du coin...) dont le chef révèle le goût et le caractère à travers une belle cuisine moderne de saison : betterave, polenta, raifort fumé ; ravioles aux cèpes, céleri à la braise, topinambour, bouillon forestier ; paleron de bœuf confit, sauge, gnocchi de châtaigne... Et menus surprises qui invitent à "lâcher prise" : on ne demande pas mieux !
Un plat du Saint-Jean © Romain Bonnier
Un plat du Saint-Jean © Romain Bonnier

Au dessus d'Albertville : les 16 Clochers
Même topo avec cette jolie adresse, située dans un petit village dominant Albertville, porte d'entrée de nombreuses stations de ski, de Megève au Val d'Arly. Ce resto n'offre pas seulement une vue remarquable mais aussi une assiette qui met en joie. Vous voilà confortablement installé dans une salle flirtant avec l'esprit d'un chalet de bois. Le chef aime cuisiner les produits de la région (bœuf, agneau, escargot, truite) autour d'une cuisine bien ficelée, aux appellations gourmandes. Cuissons, assaisonnement, goût et visuel prometteur : sa cuisine, moderne, n'hésite pas à s'en aller explorer des chemins de traverse, comme avec ce dessert à base d'avocat, chocolat, et sorbet citron thym. Un conseil : si vos pas vous mènent à Albertville, abritez votre appétit au chaud sous ces 16 Clochers.

La jolie cuisine de saison des 16 clochers © David Pochal /Les 16 Clochers
La jolie cuisine de saison des 16 clochers © David Pochal /Les 16 Clochers

Au cœur de Grenoble : Jeanette, un bistrot en plein dans la mouvance 
Été comme hiver, vous passez par Grenoble ? Alors, faites connaissance avec nos deux "Jeanettes", qui se sont connues au restaurant de la Corne d'Or à Corenc, avant d'ouvrir il y a un an ce petit bistrot de quartier du centre ville de Grenoble où l'on sert une cuisine pile-poil dans la mouvance actuelle : vins de terroir vinifiés naturellement, fruits et légumes bio issus des vallées autour de Grenoble, huiles aromatisées maison, tri des déchets et autres gestes respectueux de l'environnement. Dans l'assiette de ce sympathique bistrot, on déguste une cuisine originale et authentique (d'un très bon rapport qualité-prix, surtout au déjeuner) : caponata, chips d’oignons ; carré de veau, ragoût de graines et harissa de carottes ; cassis, poivre long, mousse de faisselle de chèvre et shortbread...

Deux Jeanettes au coeur de Grenoble © Lisèle Teyssier Guignand / Jeanette
Deux Jeanettes au coeur de Grenoble © Lisèle Teyssier Guignand / Jeanette

Un restaurant, un musée, un jardin, un verger : Au Roman du Vercors
Le restaurant d'Isabelle et Hervé Duquesne a déménagé durant l'été 2021 de Saint-Romans-du-Vercors à Beauvoir-en Royans, à flan de Vercors, sur le site médiéval classé de l'ancien couvent des Carmes. Nous sommes là entre Valence et Voreppe. Un lieu passionnant qui comprend un musée, un jardin et un verger conservatoire de variétés fruitières du Sud Grésivaudan - à visiter après le repas. Dans l'assiette, on se régale d'une cuisine du marché qui met en valeur les produits de saison et régionaux : émulsion de courge butternut, champignons et noisettes ; omble chevalier, polenta et purée de chou-rave, sauce au vin jaune ; éclair à la figue et mousse chocolat caraïbes Valrhona, sorbet prune... La salle est habillée de claies qui rappellent les séchoirs à noix ou agréable terrasse ombragée.

Au Roman du Vercors, un déménagement réussi ! © I. DUQUESNE/ Au Roman du Vercors
Au Roman du Vercors, un déménagement réussi ! © I. DUQUESNE/ Au Roman du Vercors

Restaurants

Articles qui pourraient vous intéresser