Votre avis
Actualités 1 minute 30 novembre 2020

Nous avons testé : l'offre à emporter de Gaya, à Paris

Le chef Pierre Gagnaire propose des plats à emporter, inspirés par la carte de son restaurant Gaya : une cuisine aux accents iodés ou carnassiers, quelques plats de partage réconfortants et toujours la même exigence.

Chefs Confinement A Emporter

Quand on pense à Pierre Gagnaire, on songe à une galaxie, aux assiettes intellectuelles, à des plats qui tournent en orbite autour de la gastronomie française. Notre cerveau, principal inspirateur de notre ventre, a d’abord du mal à concevoir du "Gagnaire in the box". Inquiétudes infondées ! Précisons que le nouveau restaurant Gaya, installé en lieu et place de la Ferme Saint-Simon (une institution datant de 1933), décline la gourmandise façon brasserie de luxe, avec produits triés sur le volet, poissons et viandes soumis à un interrogatoire poussé quant à leur provenance, clarté des eaux ou verdeur des prés fréquentés.

“Je ne pouvais me résoudre à voir arriver mes plats brutalisés”

Pierre Gagnaire ne propose pas de livraison, seulement du "click and collect", destiné donc essentiellement à la clientèle du quartier, qui d’ordinaire vient y faire relâche dans un cadre épuré et confortable. Seule exigence demandée au client : réchauffer les préparations, mais n’ayez crainte, tout est expliqué sur la petite languette collée sur chaque plat.

Derrière le masque : Pierre Gagnaire et Franck, sommelier de Gaya/MICHELIN
Derrière le masque : Pierre Gagnaire et Franck, sommelier de Gaya/MICHELIN

Au menu, blanquette de veau au gingembre, topinambours, oignons grelots, champignons de Paris – les amateurs pourront tester la version remasterisée à la truffe blanche d’Alba –, pavé de lieu jaune rôti à la peau, grenailles et chou kale, et en dessert, tarte aux pommes, paresseuse au Calvados et panna cotta coquelicot, grenade et guimauves. En suivant scrupuleusement les instructions de cuisson du chef, le plaisir est au rendez-vous.

Parmi les plats proposés (mais que nous n’avons pas goûtés) :
Entrées : tartare de bœuf, thon rouge et hareng fumé, daïkon (35€) ; Artichaut, gambas, bulots, amandes, couteaux (25€)
Plats : civet de lièvre (49€), turbot de ligne 54€, filet de bar sauvage poché sur un lit d’algues des côtes du Croisic, vinaigrette iodée, purée de céleri-rave rôti (50€)
Desserts : baba au rhum, limoncello, orange, clémentine, pamplemousse (15€), trois Simone à la réglisse Amarelli (12€).

Offre proposée du mardi au samedi. Passez votre commande 24 heures avant sur reservation@restaurantgaya.com ou au 01.45.44.73.73.

Actualités

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez le Guide MICHELIN sur les réseaux sociaux