Bretagne

Bretagne : nos plus belles tables de la Côte d'Émeraude

10 Restaurants
De Saint-Malo à Dinard en passant par Cancale, les bonnes tables de la Côte d’Émeraude ne manquent pas - avant ou après une balade sur la promenade du Clair de Lune à Dinard, sur la grande plage du Sillon à Saint-Malo, ou une dégustation d’huîtres sur le port de Cancale face à la baie du Mont-Saint-Michel. Quelle que soit la table, vous apprécierez l’excellence des produits locaux : poissons et fruits de mer, viandes de petits producteurs, légumes de saison, beurre et autre produits laitiers - sans oublier l'air iodé. Cap à l’Ouest !
Mise à jour le 22 juin 2022
m
Le St-Placide
6 place du Poncel, St-Servan-sur-Mer, 35400 Saint-Malo
Cuisine créative
55 - 120 EUR

En retrait de l'agitation touristique, dans ce quartier apprécié des Malouins, un bel écrin contemporain (courbes organiques, un peu de Fornasetti, suspensions Tom Dixon...). Il abrite le chef Luc Mobihan, grand spécialiste des produits iodés et des légumes du terroir, passé au Château de la Chenevière à Port-en-Bessin et à l’Amphitryon de Lorient, où il fut le second de Jean-Paul Abadie. Il concocte une jolie cuisine en prise avec son époque, à l’image de ce petit rouget avec chair d'araignée, choux de Bruxelles et safran de Bretagne. Quant à son épouse, Isabelle, elle donne libre cours à son goût pour les arts – ceux de la table – et à sa passion pour les bons vins (Champagne, Loire, Bourgogne...). Accueil prévenant.

=
Fidelis
10 rue Jacques-Cartier, 35400 Saint-Malo
Cuisine moderne
30 - 70 EUR

Face aux remparts, un couple de pro fait un carton plein avec une délicieuse cuisine de tradition exécutée avec élégance : soupe de petits pois frais, onctueuse et pleine de saveurs ; excellente volaille rôtie à la peau, croustillante et fondante, délicieuse purée de carottes avec une petite pointe de gingembre...

=
La Fourchette à Droite
2 rue de la Pie-qui-Boit, 35400 Saint-Malo
Cuisine actuelle
34 - 43 EUR

Ces deux pros ont peut-être placé votre fourchette à droite, mais ils sont loin d'avoir deux mains gauches. En témoignent l'accueil sympathique de la maîtresse maison (qui est gauchère) et la cuisine de son mari chef. Dans l'assiette, on apprécie une jolie leçon de choses qui met la Bretagne à l'honneur avec de beaux produits de saison. Réservation conseillée dans cette toute petite salle à manger chaleureuse.

Ar Iniz
8 boulevard Hébert, 35400 Saint-Malo
Cuisine moderne
34 - 65 EUR

Attention terrasse en vue ! Dans cette adresse un brin modeuse et décontractée, on ne voit qu'elle, face à la superbe grande plage de Saint-Malo et la mer turquoise. Les jours de pluie (il y en a !), on se réfugie dans une salle moderne pour choisir un plat dans une carte qui godille entre recettes traditionnelles, ingrédients bretons et touches actuelles.

m
La Table Breizh Café
7 quai Thomas, 35260 Cancale
Cuisine moderne
55 - 95 EUR

Au premier étage d’une crêperie, un restaurant gastronomique franco-japonais : bienvenue dans l’univers de Bertrand Larcher ! Passionné par le sarrasin et la culture bretonne, l’homme a commencé par créer des crêperies au Japon… puis en France avec le même bonheur. Ici, dans cette salle qui contemple la baie du Mont-St-Michel, le chef Fumio Kudaka marie les produits bretons avec les techniques et les condiments japonais. Le homard est accompagné d’algues, la cuisse de poulet est marinée et frite façon karaage, la brioche est garnie à la crème de yuzu-miso et accompagnée d’une glace aux pétales de cerisier japonais. Produits au top, cuissons millimétrées, précisions des assaisonnements, légèreté des mets : les noces sont réussies. Menu plus simple au déjeuner en semaine.

=
Côté Mer
4 rue Ernest-Lamort, 35260 Cancale
Cuisine traditionnelle
34 - 80 EUR

Un charmant petit port, des maisons de pêcheurs, l'air iodé du large... À Cancale, impossible de ne pas regarder Côté Mer ! Dans ce restaurant, face à la baie, les poissons, coquillages et crustacés ont le vent en poupe à travers une cuisine goûteuse et soignée. Un bon rapport qualité-prix.

m
Le Pourquoi Pas - Hôtel Castelbrac
17 avenue George-V, 35800 Dinard
Cuisine moderne
70 - 110 EUR

Le restaurant de l'hôtel Castelbrac porte le nom du bateau du commandant Charcot, célèbre explorateur des zones polaires. Né à Dinan, le chef Julien Hennote a lui aussi exploré d’autres horizons (culinaires), comme ceux de la Côte d’Azur et même de la Polynésie. En cuisine, il privilégie les produits du terroir et la pêche côtière durable (coquilles Saint-Jacques et ormeaux de plongée, homard, algues) dans le respect des ressources. Ses recettes, ambitieuses, s'avèrent élégantes et savoureuses. Mention spéciale pour les délicieux desserts. Salle cosy et terrasse panoramique face à la mer, avec en ligne de mire, la cité corsaire.

=
Comptoir Breizh Café
6 rue de l'Orme, 35400 Saint-Malo
Cuisine bretonne
35 EUR

Le Breizh Café est né d'une belle intuition : associer la tradition bretonne avec une mise en scène nippone. Chaleureux décor moderne dont un comptoir face à la cuisine ouverte comme au Japon. Produits locaux (blé noir 100% bio, huîtres de Cancale, beurre de chez Bordier) et quelques touches contemporaines, comme par exemple des galettes de sarrasin en "rolls" roulées façon maki. Bon choix de cidres.

=
L'Ormeau
4 quai Thomas, 35260 Cancale
Poissons et fruits de mer
32 - 88 EUR

Ce restaurant au cadre élégant (une salle récemment rénovée, avec vue sur la flottille de pêche) comblera les amateurs de poisson et de fruits de mer. En effet, comment refuser un plateau d'huîtres de Cancale, un filet de saint-pierre ou... des ormeaux ?

n
Le Coquillage
Lieu-dit Le Buot, 35350 Cancale
Poissons et fruits de mer
145 - 190 EUR

Hugo Roellinger avait commencé une carrière d'officier dans la marine marchande... avant de revenir au pays et à la cuisine, dont la passion le poursuit depuis l'enfance. Il s'est formé auprès de la crème des chefs, et a peaufiné son art patiemment, affirmant aujourd'hui une vraie personnalité culinaire comme l'attestent ses recettes. Il tient aujourd'hui la barre du vaisseau familial (une demeure bourgeoise qui domine magnifiquement la baie du Mont Saint-Michel) avec une conviction épatante, et une humilité chevillée au corps. Dans l'assiette, les herbes aromatiques et les légumes de la maison, les poissons (et coquillages) de la baie du Mont-Saint-Michel rencontrent de nombreuses épices ramenées d'ailleurs, dans la plus grande tradition malouine. L'émotion monte crescendo tout au long du repas, grâce à des jeux de saveurs envoûtants et une créativité maîtrisée...